Aujourd'hui :
Fête du jour : Christine
Guerre (1939-1945) - Ils sont nés, ont vécus, sont morts où inhumés à Saint-Malo
carphaz.com  
Marcel Louis Alfred Victor Cotteret (Lieutenant)
Nom : Cotteret
Prénom : Marcel Louis Alfred Victor
Date de Naissance : 01-06-1906
Lieu de naissance : Saint-Malo
Département / Pays de naissance : 35 - Îlle-et-Vilaine
Matricule : Grade : Lieutenant
Unité : Forces Françaises de l'Intérieur -F.F.I.
Affectation :
Mort pour la France : OUI
Date de décès : 02-12-1943 - âge : 37 ans et 6 mois
Lieu de décès : Mont-Valérien 
Département ou Pays de décès : 92 - Hauts-de-Seine
Incarcération : Fresne
Motif d'incarcération : Espionnage
Camp : -
Matricule déporté :
Cause du décès : Fusillé
Statut : Militaire - F.F.I. (Résistant)
Infos Ministère : Ministère de la Défense
Réf du dossier :
Marcel Louis Alfred Victor Cotteret est né à Saint-Malo le 1er juin 1906. Il fit son Service Militaire dans la Marine mais, dès la déclaration de la guerre en 1939 il fut mobilisé dans la troisième armée de réserve en raison de sa situation familiale (marié avec trois enfants) et fut envoyé à Versailles. Ensuite, il fut engagé, le 16 mai 1940, dans la 4ème Division Cuirassée, commandée par le colonel Charles de Gaulle, crée dans l’urgence le 12 mai 1940 durant la percée de Sedan par les allemands. Deux jours plus tard il se distingua lors des combats des 18 et 19 mai dans Chambry près de Laon.

Après l’armistice il fut démobilisé et revint à Saint-Malo où il avait son magasin de téléphonie sans fil, photographie et radio situé 11 place Broussais (aujourd’hui place du Pilori, Intra-muros). Ce photographe était aussi un spécialiste en téléphonie et il possédait un poste émetteur-récepteur à ondes courtes de forte puissance, qu’il avait, par ailleurs, mis au point dès 1931.

Aussi, dès novembre 1940 il est incorporé, semble t’il, dans le réseau Joliusy et en mars 1941 il entre naturellement dans le réseau Johnny qui ne pouvait pas fonctionner correctement, dans la région Malouine, car dirigé depuis la région Brestoise. Alors, en mai 1941 il fonde le premier groupe de Résistance de la région de Saint-Malo qui, par la suite entre dans le réseau Jade-Fitzroy, important organe de renseignement militaire rallié au Secret Intelligence Service de Londres à qui il transmet, par radio, des renseignements sur les fortifications côtières allemandes ainsi que sur les mouvements des bâtiments de guerre, du port de Saint-Malo, qu’il photographie.

Marcel Cotteret fut arrêté par la Gestapo le 6 juillet 1943 à Saint-Malo et le lendemain, il fut incarcéré à la prison Jacques Cartier de Rennes d’où, il sera transféré le 24 octobre 1943 vers la prison de Fresnes. Ensuite, le 16 novembre, il est jugé à Paris, par un tribunal allemand qui le condamne à mort et le fait fusiller dans la forteresse du Mont Valérien le 2 décembre 1943 avec d’autres malouins du réseau Jade-Fitzroy : René Boltz, Marcel Bosquet, Léon Humbert, Arthur Lambert, Max Leban et Isidore Leroux. Son cercueil fut ramené à Saint-Malo en décembre 1944 et l’inhumation faite dans le cimetière de Rocabey à Paramé. Pour sa bravoure à Chambry il fut décoré de la Croix de Guerre avec palmes.

Avant son exécution il rédigea une lettre, datée de Fresnes le 02 décembre 1943, destinée à son épouse dans laquelle il précisait qu'il léguait son bateau à son fils aîné à qui il écrivait en lui donnant aussi sa montre 'Si, un jour, tu es tenté de commettre une action mauvaise, regarde l'heure et pense à moi'. Dans ce même courrier, Marcel Cotteret dit à son épouse : 'Au moment où tu recevras cette lettre, je serai tout près de toi. Ne pleure pas. Du haut du ciel où je suis certainement, je te prends dans mes bras. Le bon Dieu m'a pris parce que, à aucun moment de mon existence, je n'aurais été dans un meilleur état de sainteté. J'offre mon sang pour le salut de la France. Dis-toi que je serai mort en bon soldat, en bon chrétien. Nous venons d'assister à la messe et de communier. Je veux vous dire à tous que j'ai gravi le calvaire avec courage. Le mien est à présent terminé, soyez courageux, le vôtre est plus terrible encore. ma vie commence, ma vie pour vous, pour la délivrance de la France.'

Pour son action dans la Résistance il reçu, le 24 avril 1946, à titre posthume, la médaille de la Résistance puis le mois suivant la Médaille commémorative de la guerre 1939-1945 instituée le 21 mai 1946.

Il fut aussi décoré, à titre posthume, de la Médaille Militaire le 08 juin 1948 et sa citation précisait que cet agent de S.R. (Service de Renseignement) particulièrement intelligent et courageux avait opéré dès novembre 1940 en territoire occupé par l'ennemi en transmettant, par radio, des renseignements sur l'armée Allemande et qu'il avait fondé en mai 1941 le premier groupe de Résistance de la région de Saint-Malo. Qu'il avait, de manière brillante, rempli ses missions et notamment celle qui consistait à photographier tous les navires de guerre Allemands en mouvement dans le port de Saint-Malo mais aussi assuré la liaison entre divers agents de Bretagne, transportant des documents importants.

Marcel Cotteret fut fait chevalier de le Légion d'Honneur, à titre posthume, par le décret n° 69922 du 07 novembre 1958 paru au Journal Officiel le 03 décembre de la même année pour être rendu exécutoire le 16 décembre 1958.

Une rue de Saint-Malo (Intra-muros) porta son nom du 16 septembre 1968 au 17 janvier 1978, date à laquelle elle prit le nom de rue des Frères Cotteret qui associait ainsi le souvenir de ses frères dont Henri qui fut Compagnon de la Libération et Louis membre des Forces Françaises Libres (F.F.L.).

Le nom de Marcel Louis Alfred Victor Cotteret est inscrit sur l'une des plaques commémoratives fixées sur un muret érigé derrière le Monument aux Morts de Saint-Malo situé dans l'enclos de la Résistance (35) Ille-et-Vilaine.

De plus, son nom est aussi inscrit, sur le Monument Commémoratif dit la Cloche du Mont Valérien dédié aux Résistants et aux Otages fusillés sur le Mont Valérien par les pelotons d'exécution Nazis entre 1941 et 1944, et à tous ceux qui n'ont pas été identifiés.

Il y a actuellement 5 visiteurs connectés sur carphaz.com
| Site optimisé Tablettes - Smartphones | Navigateur : ? | | Nous contacter | © 2017