Aujourd'hui :
Fête du jour : Edmond
Guerre (1939-1945) - Ils sont nés, ont vécus, sont morts où inhumés à Saint-Malo
carphaz.com  
Georges Henri Drean
Nom : Drean
Prénom : Georges Henri
Date de Naissance : 26-08-1903
Lieu de naissance : Levallois-Perret
Département / Pays de naissance : 92 - Hauts-de-Seine (ex Seine)
Matricule : Grade :
Unité : -
Affectation :
Mort pour la France : OUI
Date de décès : 10-04-1945 - âge : 41 ans et 7 mois
Lieu de décès : Güsen 
Département ou Pays de décès : Autriche
Incarcération : Compiègne
Motif d'incarcération : Communiste
Date de déportation :16-04-1943 depuis Compiègne -
Détail convoi : Convoi N°5 - 994 hommes
Sources Mémorial des Déportés : Partie I, liste n°93. (I.93.)
Matricule déporté : 26635
Cause du décès : Mort en déportation
Statut : Civil

Texte J.O.R.F. : Drean (Georges, Henri), né le 26 août 1903 à Levallois-Perret (Seine), décédé le 10 avril 1945 à Mauthausen (Autriche)

Georges Drean, était domicilié, villa La Nancéenne, avenue Jules Simon à Paramé, non loin de la Digue de Rochebonne. Il fut réquisitionné, comme son camarade Guillaume Raparie, afin de travailler pour l'organisation Todt. Il était soudeur à l'arc et travaillait dans un garage à Saint-Malo. Le 02 mars 1943, il fut arrêté, sur dénonciation, à Saint-Malo avec Guillaume Raparie et l'Italien Emile Dotto, tous accusés d'appartenir à la cellule communiste Malouine.

Il fut ensuite transféré dans le Frontstalag 122 à Royallieu le 8 ou 9 mars 1943. Le 16 avril suivant, il fut incorporé dans le convoi comprenant 994 prisonniers qui, depuis Compiègne pris la direction de l'Autriche et du camp de concentration de Mauthausen où il arriva le 18 avril 1943. De là, Georges Dréan fut un mois après, transféré, le 24 mai 1943, dans le camp de Güsen où, il resta jusqu'à son décès survenu le 10 avril 1945.

Le camp de concentration de Güsen était une annexe du camp de Mauthausen. Ici, les allemands exploitèrent les carrières de granit. Mais, à partir de 1943, les Nazis y firent venir de nombreux détenus qui furent utilisés pour la firme automobile Steyr-Daimler-Puch et l'usine Messerschmitt pour la fabrication des pièces de fusils et des moteurs d'avions.

L'organisation Todt arriva à Saint-Malo durant le printemps 1942. Elle amena avec elle des milliers de travailleurs de multiples nationalités réquisitionnés afin de fortifier le front de mer de la région Malouine qui devait être inclus dans le 'Mur de l'Atlantique'.

Le nom de Georges Dréan n'est inscrit sur aucun Monument aux Morts de Saint-Malo.

Il y a actuellement 48 visiteurs connectés sur carphaz.com
| Site optimisé Tablettes - Smartphones | Navigateur : ? | | Nous contacter | © 2017