Aujourd'hui :
Fête du jour : Daniel
Guerre (1939-1945) - Ils sont nés, ont vécus, sont morts où inhumés à Saint-Malo
carphaz.com  
Albert Alexandre Marie Gérard
Nom : Gérard
Prénom : Albert Alexandre Marie
Date de Naissance : 30-07-1920
Lieu de naissance : Cesson-Sévigné
Département / Pays de naissance : 35 - Îlle-et-Vilaine
Matricule : Grade :
Unité : Francs-tireurs et Partisans Français -F.T.P.F.
Affectation :
Mort pour la France : OUI
Date de décès : 30-12-1942 - âge : 22 ans et 5 mois
Lieu de décès : Quartier de La Maltière - Saint-Jacques-de-la-Lande 
Département ou Pays de décès : 35 - Îlle-et-Vilaine
Incarcération : Prison Jacques Cartier de Rennes
Motif d'incarcération : Crimes de Francs-tireurs
Camp : -
Matricule déporté :
Cause du décès : Fusillé
Statut : Civil (Résistant)
Albert Gérard est né le 30 juillet 1920 à Cesson-Sévigné (35). Il résidait dans le bourg de Paramé au n° 7 rue de la Gaîté et il était un tout jeune tapissier à Saint-Malo. Dès 1940 il adhéra, avec René Nobilet, aux Jeunesses Communistes, structure de l’Organisation Spéciale (O.S.) clandestine au sein du Parti Communiste Français (P.C.F.) qui deviendra le 15 mai 1941 le Front National de Lutte pour l'Indépendance de la France. Albert Gérard entra ainsi en relation avec la Résistance Malouine et devint, début 1942, membre des Francs-tireurs et Partisans Français (F.T.P.F.).

Il assurait les liaisons entre les groupes F.T.P.F. de Paramé, Rennes et Nantes. Il transporta aussi du matériel de propagande ainsi que des explosifs, tels les 10 paquets de cheditte, qui furent volés, le 18 juillet 1942, par René Hirel et René Nobilet, dans le magasin de la carrière de Saint-Pierre-de-Plesguen.

C'est lui qui fabriqua puis posa la bombe qui servit lors de l'attentat du 20 septembre 1942 contre le Poste de Garde de la caserne de Rocabey à Saint-Malo pendant que son compagnon René Hirel surveillait la proximité.

Deux jours plus tard, il fut arrêté, chez lui, le 22 septembre 1942 avec son compatriote René Hirel puis, condamné à mort par le Tribunal Militaire Allemand de Rennes, durant le mois de décembre suivant.

Il fut fusillé sur la butte du stand de tir de la Maltière à Saint-Jacques-de-la-Lande le mercredi 30 décembre 1942 et inhumé dans un premier temps au cimetière du bourg de Saint-Jacques-de-la-Lande. Ce matin là, il écrivit une lettre à sa Maman Chérie lui demandant d'avoir du courage car lui n'en manquait pas et il lui expliquait qu'il en voulait aux personnes qui l'ont dupé jusqu'à la fin. Ensuite, eurent lieu des obsèques officielles organisées le 28 janvier 1945 à Rennes.

Une rue des 25 fusillés du 30 décembre 1942 honore la mémoire de ces Résistants à Saint-Jacques-de-la-Lande (35 - Ille-et-Vilaine).

Le nom d'Albert Gérard figure sur la liste des 79 noms mentionnée sur la Stèle Commémorative située sur la Butte des Fusillés de la Maltière. Une inscription sur cette stèle mentionne : Souvenez-vous des Patriotes fusillés ici, de 1941 à 1944 pour que vive la France.

Son nom est inscrit sur le Monument aux Morts de Paramé.

Il y a actuellement 3 visiteurs connectés sur carphaz.com
| Site optimisé Tablettes - Smartphones | Navigateur : ? | | Nous contacter | © 2017