Aujourd'hui :
Fête du jour : Flora
Guerre (1939-1945) - Ils sont nés, ont vécus, sont morts où inhumés à Saint-Malo
carphaz.com  
Joseph Lemonnier
Nom : Lemonnier
Prénom : Joseph
Date de Naissance : 01-02-1923
Lieu de naissance : Saint-Helen
Département / Pays de naissance : 22 - Côtes d'Armor (ex Côtes-du-Nord)
Matricule : Grade :
Unité : Francs-tireurs et Partisans Français -F.T.P.F.
Affectation :
Mort pour la France : OUI
Date de décès : 07-07-1944 - âge : 21 ans et 5 mois
Lieu de décès : Près les carrières de Touchasse - Saint-Rémy-du-Plain 
Département ou Pays de décès : 35 - Îlle-et-Vilaine
Incarcération :
Motif d'incarcération :
Camp : -
Matricule déporté :
Cause du décès : Fusillé par les Miliciens
Statut : Civil (Résistant)
Joseph Lemonnier était, avec ses camarades Résistants, parti se réfugier dans le maquis de Broualan. Le bois de Buzot en Broualan était depuis 1943 l'un des poumons de la Résistance locale où plusieurs Malouins, Paraméens et Servannais cotoyaient leurs compatriotes de la région Doloise avec lesquels ils menèrent des opérations de harcèlement contre les Allemands.

Aussi, dès l'aube du 07 juillet 1944, les maquisards de Broualan furent attaqués par un groupe d'environ 150 personnes armées regroupant des Miliciens du Bezen Perrot (unité nationaliste bretonne de la SD, portant l'uniforme allemand, installée à Rennes dans la caserne du Colombier) et des Nazis du Sicherheitsdienst (SD). Le combat fut inégal mais, plusieurs Résistants purent néanmoins se sauver. René Capitain fut capturé et torturé sur place. Il succomba, sous les coups des Miliciens, au lieu-dit La Lopinière, à quelques centaines de mètres du bourg de Broualan. Trois autres Résistants furent tués ce matin là : l'Adjudant Jean Marie Louis Lambert, Hélène et Jean Lebois puis Joseph Hue.

Six autres patriotes et un sous-lieutenant parachutiste américain (George E. Hendrickson) furent aussi capturés puis transférés au petit matin, vers 6 heures, à Saint-Rémy-du-Plain où, il furent torturés et finalement fusillés par les miliciens qui précipitèrent les corps des malheureux dans les anciennes carrières de Touchasse: Maurice Couriol, René Hucet, l'Adjudant Jean Marie Louis Lambert, Joseph Lemonnier, Armand Pasquet, et Michel Renault furent ceux-ci. Le corps de René Capitain avait été laissé où il fut massacré. Lors de cette opération trois cultivateurs furent aussi exécutés (Hélène et Jean Lebois ainsi que Joseph Hue) et leurs deux fermes furent incendiées.

Le calme étant revenu, dans l'après-midi, quelques habitants de Saint-Rémy-du-Plain, ayant été informés de la tragédie, se rendirent sur le lieu de l'exécution et découvrirent le charnier. De là, les cadavres furent ramenés à l'école des filles de Saint-Rémy-du-Plain et inhumés dans le cimetière communal.

Le 07 juillet 1945, un monument commémoratif a été érigé à l'endroit même de la tragédie, au lieu-dit Touchasse à la sortie de Saint-Rémy-du-Plain en direction de Bazouge-la-Pérouze. Sur une Plaque Commémorative apposée sur celui-ci sont gravés les noms des six patriotes Français. Il est à noter que le prénom d'Armand Pasquet et écrit Amand et que cette ancienne plaque mentionnait deux inconnus. L'un étant, aujourd'hui identifié, le parachutiste Américain George E. Hendrickson, une rectification fut faite sur une nouvelle plaque.

Le nom de Joseph Lemonnier est inscrit sur les Plaques Commémoratives situées derrière la stèle de l'Enclos de la Résistance à Saint-Malo (Intra-muros).

Son nom est aussi inscrit sur le Monument aux Morts de Saint-Servan-sur-Mer.

Il y a actuellement 4 visiteurs connectés sur carphaz.com
| Site optimisé Tablettes - Smartphones | Navigateur : ? | | Nous contacter | © 2017