Aujourd'hui :
Fête du jour : Tanguy
Guerre (1939-1945) - Ils sont nés, ont vécus, sont morts où inhumés à Saint-Malo
carphaz.com  
Charles Auguste Rochepault (Second-maître mécanicien)
Nom : Rochepault
Prénom : Charles Auguste
Date de Naissance : 08-07-1910
Lieu de naissance : Saint-Malo
Département / Pays de naissance : 35 - Îlle-et-Vilaine
Matricule : Grade : Second-maître mécanicien
Unité : -
Mort pour la France : OUI
Date de décès : 03-05-1940 - âge : 29 ans et 9 mois
Lieu de décès : Au large de la Norvège
Département ou Pays de décès : Norvège
Incarcération :
Motif d'incarcération :
Camp : -
Matricule déporté :
Cause du décès : Naufrage du Contre-torpilleur Bison
Statut : Militaire - Marine
Infos Ministère : Ministère de la Défense
Réf du dossier : CC8-62J-11782
Durant La campagne de Norvège, qui dura du 9 avril 1940 au 10 juin suivant, vers 02 Heures 30 il faisait déjà petit jour, ce vendredi 3 mai 1940, dans le fjord Norvégien de Namsos où, le convoi évacuant les troupes du contingent Français, formé par les 13ème, 53ème et 67ème bataillons de la 5ème demi-brigade de chasseurs alpins (environ 5.400 hommes dont des Français, Anglais et Polonais) fait route vers le cercle polaire avant de filer vers la baie de Scapa Flow (nord de l'Écosse) escorté par des croiseurs auxiliaires, des croiseurs de bataille, des contre-torpilleurs dont le Bison, des destroyers britanniques et le croiseur de commandement le Devonshire. Le lègère brume s'estompe et vers 08 Heures 30 les klaxons sur tous les bâtiments se mettent à hurler. C'est une alerte et les premiers avions apparaissent.

Les bombardiers Junkers Ju 87 Stuka du IIIème Reich se succèdent, au dessus du convoi, à haute altitude et en piqué, et lancent leurs bombes. Aussitôt, la D.C.A. entra en action et réagit pendant près d'une heure puis le combat cessa laissant un calme inquiétant. Mais, vers 10 Heures 00 le combat recommença encore plus fort quant, vers 10 heures 30, un Stuka, en demi-piqué largua sur le Bison, qui tentait de l'atteindre avec son canon de 37mm, une bombe de 300 kg qui toucha le bâtiment à l'avant faisant exploser une soute à munitions ce qui créa un épais nuage de fumée noire qui s’éleva.

L’avant du navire disparu dans les flots, emmenant avec lui des officiers, des quartiers maîtres, des marins, les canonniers de l’avant, toute la bordée en train de déjeuner dans les postes au dessus des soutes à munitions avant, ont disparu également. Les secours affluent de toutes part pour aller sauver les marins tombés en mer.

Le contre-torpilleur, Anglais, Afridi accosta le bord libre du Bison et placa une passerelle pour participer au sauvetage des survivants dont l’évacuation fut difficile car l’incendie se propageait du reste de l’avant vers l’arrière et menaçait de faire exploser une soute à munitions. La peinture de l’Afridi prit feu durant ce sauvetage et le navire dut se dégager rapidement. Ne voyant plus de naufragé à la surface des eaux, l'Afridi reçu l'ordre de couler l'épave du Bison qui flottait encore vers 12 Heures 07. Après plusieurs coups de canon le Bison disparut définitivement. L'Afridi sera, ce même jour, coulé après une troisième attaques des bombardiers Allemands.

Ce fut durant ces attaques aériennes que 130 des 264 membres d'équipages du Bison périrent ce jour là dont Charles Auguste Rochepault.

En Norvège, ce trouve aujourd'hui, à Narvik, dans le cimetière militaire Français un monument à la mémoire des marins du contre-torpilleur Bison coulé le 3 mai 1940.

Le nom de Charles Auguste Rochepault est inscrit sur le Monument aux Morts de Trégastel (22 - Côtes-d'Armor).

Son nom n'est inscrit sur aucune Plaque Commémorative de Saint-Malo.

Il y a actuellement 2 visiteurs connectés sur carphaz.com
| Site optimisé Tablettes - Smartphones | Navigateur : ? | | Nous contacter | © 2017