Aujourd'hui :
Fête du jour : Flora
Guerre (1939-1945) - Ils sont nés, ont vécus, sont morts où inhumés à Saint-Malo
carphaz.com  
Paul Eugène Blochet (Quartier-maître mécanicien)
Nom : Blochet
Prénom : Paul Eugène
Date de Naissance : 22-10-1917
Lieu de naissance : Saint-Servan-sur-Mer
Département / Pays de naissance : 35 - Îlle-et-Vilaine
Matricule : Grade : Quartier-maître mécanicien
Unité : -
Affectation : Torpilleur Bourrasque
Mort pour la France : OUI
Date de décès : 30-05-1940 - âge : 22 ans et 7 mois
Lieu de décès : Au large de Dunkerque
Département ou Pays de décès : 59 - Nord
Incarcération :
Motif d'incarcération :
Camp : -
Matricule déporté :
Cause du décès : Naufrage du torpilleur Bourrasque
Statut : Militaire - Marine
Infos Ministère : Ministère de la Défense
Réf du dossier : CC8-62A-1155
Ce 30 mai 1940 les marins quittèrent la caserne Ronarc’h de Dunkerque vers 10h30 afin d’aller embarquer sur le Torpilleur Bourrasque avec quelques 800 autres militaires et hommes d’équipage. L’appareillage eut lieu vers 16 heures afin de rallier Cherbourg par la passe Est de manière à éviter les mines de celle de l’ouest. Très tôt, l’angoisse monta à bord car, trois avions ennemis qui avaient repéré le torpilleur, l'attaquèrent sans répit. Leurs mitrailleuses ainsi que la D.C.A. du Bourrasque crépitaient en tous sens et leurs mitrailles balayaient le pont éclaté par les bombes aériennes qui sifflaient et éclataient en tous endroits.

A hauteur de la rade de Nieuport les batteries de côte allemandes firent feu sur le navire sans l’atteindre. Mais, vers 17h30 le Bourrasque ralentit brusquement son allure et fit machine arrière. S’ensuivit alors, une très forte explosion qui provoqua une formidable gerbe d'eau qui jaillit depuis le centre du navire, à hauteur des machines, en faisant de nombreuses victimes. Personne ne sût par quoi fut touché le navire. Une mine, une bombe, une torpille?

Peu après, une seconde explosion eut lieu à l’arrière du Bâtiment qui fit de nouvelles victimes. Dès lors, une vedette fut rapidement mise à la mer mais, ceci n’a pas suffit à organiser le sauvetage complet des passagers, car le navire se retourna brutalement sur bâbord et coula lentement par l’arrière en laissant sur l’eau de nombreux cadavres, recouverts de mazout, qui en flottant formaient une large tâche noirâtre sur la mer.

Sur près de 800 passagers, plus de 500 périrent dont de nombreux Dunkerquois et le malheureux Quartier-maître mécanicien Paul Eugène Blochet.

Aussi, en souvenir de ces événements, la mémoire des Aviateurs, Marins et Soldats est honorée sur le Monument, situé sur l'Esplanade Georges Cavrois à Dunkerque, commémorant ainsi la Bataille qui s'y déroula du 28 mai au 4 juin 1940.

Le nom de Paul Eugène Blochet n'est pas inscrit sur le Monument aux morts de Saint-Servan-sur-Mer.

Il y a actuellement 4 visiteurs connectés sur carphaz.com
| Site optimisé Tablettes - Smartphones | Navigateur : ? | | Nous contacter | © 2017