Aujourd'hui :
Fête du jour : Cécile
Guerre (1939-1945) - Ils sont nés, ont vécus, sont morts où inhumés à Saint-Malo
carphaz.com  
Alexandrine Jeanne (dite Geneviève) Boyaux
Nom : Boyaux
Prénom : Alexandrine Jeanne (dite Geneviève)
Date de Naissance : 05-07-1894
Lieu de naissance : Paris 14ème
Département / Pays de naissance : 75 - Paris (ex Seine)
Matricule : Grade :
Unité : -
Affectation :
Mort pour la France : OUI
Date de décès : 07-03-1945 - âge : 50 ans et 8 mois
Lieu de décès : Ravensbrück 
Département ou Pays de décès : Allemagne
Incarcération :
Motif d'incarcération :
Date de déportation :28-04-1943 depuis Compiègne -
Détail convoi : Convoi N°7 - 1526 hommes et 219 femmes
Sources Mémorial des Déportés : Partie I, liste n°95. (I.95.)
Matricule déporté : 19408
Cause du décès : Mort en Déportation
Statut : Civil (Résistant)

Texte J.O.R.F. : Boyaux (Alexandrine, Jeanne dite Geneviève), née le 5 juillet 1894 à Paris (14e) (Seine), décédée (sans autres renseignements)

Alexandrine Jeanne Boyaux (dite Geneviève) résidait au N°5 de la rue Porcon de la Barbinais à Saint-Malo (Intra-muros) et était la Directrice de l'Ecole Pigier de cette ville. Elle rédigeait, avec Julienne Rozé, les tracts relatant les faits et gestes des Allemands et les décisions du Gouvernement de Vichy ainsi que les émissions de la B.B.C.

Après avoir été arrêtée, le 29 juillet 1942 à Saint-Malo, puis incarcérée plusieurs mois à Rennes, Alexandrine Boyaux fut transférée dans le Frontstalag 122 à Royallieu d'où, elle fut déportée par le convoi parti le 28 avril 1943 en direction du camp de Concentration de Ravensbrück qui depuis 1939 était réservé aux femmes mais qui en 1941 reçu aussi des hommes et dans lequel de nombreuses expériences médicales de tous ordres furent pratiquées sur les prisonniers.

En avril 1943, le camp de Ravensbrück fut équipé d'un crématoire à deux fours et plus tard, une chambre à gaz y fut installée et fonctionna de janvier à avril 1945 dans laquelle plus de 5.000 personnes y furent gazées dont Alexandrine Boyaux le 7 mars 1945 après avoir souffert durant près de deux ans.

Le nom d'Alexandrine Boyaux est inscrit dans le Livre-Mémorial des déportés de France Partie I, liste n°95. (I.95.)

Le nom d'Alexandrine Boyaux est inscrit sur la plaque Commémorative des Résistants et Déportés située dans l'Enclos de la Résistance de Saint-Malo (Intra-muros).

Depuis le 14 juillet 2017, jour de l’inauguration du nouvel espace commémoratif, par le maire de Saint-Malo, Claude Renoult, les anciens monuments aux morts ont tous été transférés sur une unique place située face à l’église Notre Dame des Grèves dans le quartier de Rocabey. Aussi, certaines plaques commémoratives ayant été remplacées il y a lieu de consulter les listes des noms sur les nouvelles stèles.

Il y a actuellement 6 visiteurs connectés sur carphaz.com
| Site optimisé Tablettes - Smartphones | Navigateur : ? | | Nous contacter | © 2017