Aujourd'hui :
Fête du jour : Flora
Guerre (1939-1945) - Ils sont nés, ont vécus, sont morts où inhumés à Saint-Malo
carphaz.com  
Mary Joseph Jean Louis Betfert
Nom : Betfert
Prénom : Mary Joseph Jean Louis
Date de Naissance : 11-03-1902
Lieu de naissance : Hénanbihen
Département / Pays de naissance : 22 - Côtes-d'Armor (ex Côtes-du-Nord)
Matricule : Grade :
Unité : -
Affectation :
Mort pour la France : OUI
Date de décès : 04-02-1945 - âge : 42 ans et 10 mois
Lieu de décès : Hersbrück
Département ou Pays de décès : Allemagne
Incarcération : Compiègne
Motif d'incarcération :
Date de déportation :27-04-1944 depuis Compiègne -
Détail convoi : Convoi N°20 dit des Tatoués - 1652 hommes
Sources Mémorial des Déportés : Partie I, liste n°206. (I.206.)
Matricule déporté : 185077
Cause du décès : Mort en Déportation
Statut : Civil (Résistant)

Texte J.O.R.F. : Betfert (Mary, Joseph, Jean, Louis), né le 11 mars 1902 à Henanbihen (Côtes-du-Nord), décédé le 4 février 1945 à Hersbrück (Allemagne)

Marie Betfert qui résidait semble t'il à Saint-Malo fut, après son arrestation du 1er septembre 1943 à Rennes, conduit dans le Frontstalag 122 à Royallieu réservé au détenus politiques. Ici, l'Hénanbihannais y sera incarcéré plusieurs mois avant de recevoir, le 27 avril 1944, avec les autres détenus, une boule de pain et un saucisson avant que tous soient entassés dans les 17 wagons qui composaient le convoi qui devait rallier Compiègne à la Pologne.

Ce train sans retour, dit 'Convoi des Tatoués', y arriva le 30 avril suivant après trois nuits épouventables de transport durant lequel près de 60 personnes périrent par manque d'air, de peur où d'angoisse. Le convoi fit halte le long d'un quai situé en rase campagne, à environ 2 kilomètres du camp d'Auschwitz/Monowitz. Ici les prisonniers descendirent des wagons et rejoignirent, à pied, le plus grand camp allemand de concentration et d'extermination où, ils furent immédiatement tatoués.

Le lendemain 1er mai il fut recensé 1652 déportés dont 1580, y compris Marie Betfert, furent du 12 au 14 mai suivant transférés de la Pologne vers l'Allemagne dans le camp de Buchenwald. De là, 1000 détenus avec Mary Betfert rejoignirent, le 25 mai 1944, le camp de Flossenbürg. Le 15 juin suivant, Marie Betfert fut incorporé dans un groupe de détenus envoyé dans le camp d'Hersbrück, situé à environ 120kms de Flossenbürg. Le voyage dura près de 24 heures, sans commodités.

C'est ici que s'acheva le parcours de Marie Betfert qui fut forcé, durant, près de huit mois, à travailler pour la construction d'une usine d'armement souterraine jusqu'à l'épuisement qui le fit décéder, âgé de 43 ans, le 4 février 1945.

Le nom Marie Betfert est inscrit dans le Livre-Mémorial des déportés de France Partie I, liste n°206. (I.206.). Mais, le prénom est orthographié Mary dans l'arrêté du 21 juillet 1987.

Son nom est également inscrit sur la plaque Commémorative des Résistants et Déportés située dans l'Enclos de la Résistance de Saint-Malo (Intra-muros).

Depuis le 14 juillet 2017, jour de l’inauguration du nouvel espace commémoratif, par le maire de Saint-Malo, Claude Renoult, les anciens monuments aux morts ont tous été transférés sur une unique place située face à l’église Notre Dame des Grèves dans le quartier de Rocabey. Aussi, certaines plaques commémoratives ayant été remplacées il y a lieu de consulter les listes des noms sur les nouvelles stèles.

Il y a actuellement 4 visiteurs connectés sur carphaz.com
| Site optimisé Tablettes - Smartphones | Navigateur : ? | | Nous contacter | © 2017