Nous contacter
 

Les Personnalités de Saint-Malo

Pierre-Louis Moreau de Maupertuis

Pierre-Louis Moreau de Maupertuis, (géomètre né le 28 septembre 1698 à Saint-Malo, mort le 27 juillet 1759 à Bâle) - Il fit sous la direction du géomètre Fr. Nicole de rapides progrès et devint membre de l'Académie des sciences en 1723. En 1732, il a introduit en France la théorie de Newton.

Il voyagea pour s'instruire et se lia avec les hommes les plus distingués, tels que Voltaire et sa muse scientifique Madame du Châtelet, Bernoulli, La Condamine, etc.

Il fut nommé en 1736 par Maurepas chef de l'expédition envoyée dans les régions polaires afin de mesurer le méridien terrestre. Il exécuta avec succès en une seule année cette difficile entreprise.

Les mesures de Pierre-Louis Moreau de Maupertuis ont servi à mesurer les prédictions de Newton, selon lesquelles la Terre était aplatie aux pôles.

En qualité de chef de l'expédition du Nord, il a rendu compte de celle-ci dans son livre La Figure de la Terre éditée en 1738.

On lui reproche de s'être attribué tout le mérite des travaux effectués en commun. En tout cas, le succès de cette expédition le mit tellement en relief que Frédéric II lui offrit, en 1745, un siège puis la présidence de l'Académie royale des Sciences que Frédéric 1er avait fondée à Berlin en 1700.

Il alla donc se fixer pendant huit ans dans cette ville en 1745. Là il eut de violents démêlés d'abord avec Samuel Kœnig, membre de l'Académie, à propos de la paternité du principe de moindre action.

Maupertuis avait proposé en 1744 le principe de la moindre action comme fondement la mécanique, qu'il avait publié dans son Essai de cosmologie en1750. Il espérait que ce principe puisse unifier les lois de la nature, et il avait même tenté de s'en servir pour produire une preuve de l'existence de Dieu.

Koenig accusait Pierre-Louis Moreau de Maupertuis de plagier Leibniz. Il fut défendu par Euler. Voltaire, en revanche, prit le parti de Koenig, et l'accabla de ses plaisanteries, notamment dans sa Diatribe du docteur Akakia. Cela conduit Maupertuis à quitter Berlin en 1753. Il mourut en 1759, Bâle, dans la famille des Bernoulli.

On a de Pierre-Louis Moreau de Maupertuis des ouvrages de genres fort divers : Statistique arithmétique, 1731; Commentaires sur les principes de Newton, 1732; Discours sur la figure des astres, 1732; Voyage au cercle polaire, 1738; La Figure de la Terre, 1738; Mémoire sur la moindre action, 1744; la Vénus physique, 1745; Essai de cosmologie, 1748; Essai de philosophie morale, Système de la nature, 1751; des Discours académiques, des Lettres philosophiques, etc. Ses œuvres ont été publiées à Lyon 1768, 4 vol. in-8. Maupertuis avait un orgueil et une susceptibilité extrêmes. C'était un savant distingué et un bon écrivain; cependant il n'occupe nulle part le premier rang. Sa Vie, écrite par Labeaumelle, n'a été publiée qu'en 1856.

De plus, Pierre-Louis Moreau de Maupertuis est l’auteur de : La Figure de la Terre, déterminée par les Observations de Messieurs Maupertuis, Clairaut, Camus, Le Monnier & de M. l'Abbé Outhier, accompagnés de M. Celsius. (Paris, 1738) Discours sur la parallaxe de la Lune, pour perfectionner la Théorie de la Lune et celle de la Terre. (Paris, 1741) Discours sur la figure des astres (Paris, 1732) Éléments de la géographie (Paris, 1742). Méthode et résultats démontrant la sphéricité et aplatissement du globe aux pôles, rejoignant les théories de Newton. Lettre sur la comète de 1742 (Paris, 1742) Astronomie nautique ou élément d'Astronomie, tant pour un observatoire fixe, que pour un observatoire mobile. (Paris, 1743, 1745 et 1746) Vénus physique (Paris, 1745) Essai de Philosophie Morale. Berlin, 1749. Leyde, Luzac, 1751. Il est, avec celui intitulé "Essai de Cosmologie", le principal texte philosophique de Maupertuis. Essai de cosmologie (Amsterdam, 1750, Imp. Luzac Leyde, 1751).

Armes : d'or, au palmier de sinople; alias : d'argent à cinq fusées de sable, accolées en fasce (1696)

Rue Maupertuis

Il y a actuellement 6 visiteurs connectés sur carphaz.com
Page visitée avec : CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)