Nous contacter
 

Les Personnalités de Saint-Malo

Hippolyte Michel sieur de la Morvonnais

Hippolyte Michel sieur de la Morvonnais (dit Hippolyte de la Morvonnais), est né le 11 mars 1802 à Saint-Malo de François Julien Michel sieur de la Morvonnais et de Anne Perrine Saudrais). Il est décédé le 4 juillet 1853 à Pleudihen-sur-Rance, disciple de Félicité Robert de Lamennais, il était poète et auteur de notamment la Thébaïde des Grèves (1838).

Hippolyte de la Morvonnais fut le fondateur du Guildo.

A la mort de son épouse (1835), il consacra sa vie à l'écriture et à améliorer le sort des défavorisés. Il vécut au château du Val.

L'histoire architecturale du bourg de Notre-Dame-du-Guildo reste relativement récente par rapport à l'ensemble du territoire communal. Elle est effectivement directement liée à l'histoire administrative du quartier du Guildo autrefois réuni à la commune de Saint-Pôtan, puis érigé en commune en 1856 sous le nom de Notre-Dame-du-Guildo. Cette évolution résulte à la fois des doléances exprimées par la population locale à partir de 1828 et des actions entreprises par Hippolyte de la Morvonnais jusqu'à son décès intervenu en 1853.

Si les habitants du Guildo obtiennent vers 1830 l'autorisation de construire près du village de Bellevue une chapelle qui sera bénie en 1831 sous l'invocation de saint Michel, la constitution de la paroisse de Notre-Dame-de-l'Arguenon le 9 mai 1849 demeure l'événement majeur de cette histoire administrative.

Le bourg s'est alors formé autour de l'église construite dès l'année 1848 sur des terres appartenant à Hippolyte de la Morvonnais.

L'église de Notre-Dame-du-Guildo a été construite en 1848 (porte la date) sur les plans de Frangeul, architecte à Saint-Malo.

Par arrêté du 9 mai 1849 elle devient succursale, puis église de la paroisse de Notre-Dame-du-Guildo érigée en commune le 14 mai 1856.

La première pierre a été posée et bénie le 26 février 1848, et la construction s'est achevée le 2 septembre 1849.

Le clocher de l'église a été édifié de 1877 à 1879.

La croix de cimetière est aujourd’hui moderne sur un soubassement de la 2e moitié 19e siècle. On y trouve les tombes d'Hippolyte de la Morvonnais, de Marie Macé de la Villéon, de Lucie Poinçon de la Blanchardière.

L'autorisation d'inhumer fut accordée en décembre 1849 et le cimetière aménagé autour de l'église les années suivantes. En l'absence de presbytère, une aile du château du Val accueillit les deux prêtres, Joseph Duchêne et Charles Frostin, jusqu'en novembre 1850.

Le presbytère ne fut achevé qu'en 1856, année de la constitution de la nouvelle municipalité.

Devenue chef-lieu d'agglomération en 1856, le bourg de Notre-Dame-du-Guildo s'est alors doté des équipement inhérents à de telles fonctions (mairie, école).

Il y a actuellement 73 visiteurs connectés sur carphaz.com
Page visitée avec : CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)