Nous contacter  
   

Historique de la ville de Kénitra

Kénitra "Petit Pont" depuis 1912

Kénitra fut fondée par le Maréchal Lyautey en 1912, sous le régime du protectorat français, établi par le traité signé à Fès le 30 mars 1912.

Kénitra porta le nom arabe de Knitra "petit pont" (1) jusqu'en 1932. Dès lors et durant près de 24 ans ceci jusqu'au moment du transfert de souveraineté pour l'indépendance, obtenue par le Sultan Sidi Mohammed Ben-Youssef en mars 1956 (2), elle porta le nom de Port-Lyautey.

Après cette période, la ville reprendra son nom d'origine par un décret Royal du 2 Janvier 1958.

Kénitra est située au Nord-ouest du Maroc à proximité de l'Océan Atlantique entre Rabat et Tanger. Cette ville est construite sur la rive de l' Oued Sebou, qui prend sa source dans le Moyen Atlas et dont la longueur est d'environ 500 kilomètres. Kénitra est la capitale du Gharb riche région agricole arrosée par le Sebou et ses affluents.

Kénitra est proche de la station balnéaire de Mehdia Plage dont les dunes bordent l'Océan. En 1614, au moment où la Hollande se disposait à occuper le port de Mehdia, l'escadre espagnole de l'Amiral Luis Fajardo débarquait ses troupes et s'emparait de la citadelle. El Mamoura devint alors San Miguel de Ultramar. La domination espagnole dura 67 ans. En 1681 la place succomba face aux troupes de Moulay Ismaïl.

En 1911, là où s’étend aujourd'hui une ville moderne et importante, il n' y avait qu’une Kasbah, perdue dans les sables qui servait de gîte d'étape et de lieux de refuge aux troupes du Makhzen, lorsqu'elles étaient obligées de cheminer dans un pays peu sûr.

Moulay Ismaïl est l'un des principaux constructeurs de ces points semés dans tout le Maroc tels Kasbah-Talda, Khénifra et Bou Laouane.

Le 19 Mai 1911, le Capitaine Petitjean est tué au cours d'un engagement à deux kilomètres de Kénitra. Son corps est ramené à la kasbah.

Le 17 Avril 1912, éclate à Fès la mutinerie des troupes chérifiennes qui, assiègent le Sultan Moulay Hafid. Quatorze officiers français et dix civils sont massacrés. Le Général Lyautey, premier résident Général de France au Maroc, après avoir débarqué le 13 Mai à Casablanca, se dirige rapidement sur Fès. C'est alors que va se jouer l'avenir de Kénitra.

Le 15 Août 1912, Le Général Lyautey décide d'adopter Kénitra comme base de la voie ferrée entre Salé et Fès. Dés lors, l'aménagement du port de Kénitra est entrepris sans retard.

Kénitra possède l'unique port fluvial du Maroc. Il est situé en bordure de l'anse la plus méridionale du Sebou à environ une dizaine de kilomètres, à vol d'oiseau, de l'Océan Atlantique.

Le Port ne s'inscrit pas dans un passé historique ancien. En effet, il fut fondé en 1913, à l'instar de celui créé par les Carthaginois sur l'estuaire du Sebou à l'emplacement de Mehdia (3).

Bien que fermé au trafic maritime en 1795, il servit, le 8 Novembre 1942, armé d’une batterie de défense côtière (notamment 2 canons de 138 mm), de base de débarquement pour une partie des troupes Américaines, environ 9000 hommes. Celles-ci faisaient parties du groupe Nord sur le cuirassier Texas et le croiseur Savannah. Le port de Mehdia est maintenant à vocation de pêche et minéralier.

Le Port fluvial de Kénitra est un important centre d'exportation de vin, de cultures maraîchères, de bois issus de la forêt de la Mamora, de pêche et minéralier.

La construction des chemins de fer a été retardée par les querelles de l’Allemagne, puis par la guerre de 1914.

Aux termes des lettres explicatives annexées à la convention franco-allemande de 1911, la mise en adjudication du chemin de fer de Tanger à Fès ne devait être primée par celle d’aucun autre chemin de fer marocain.

Pourtant l’Allemagne avait dû admettre l’établissement rapide des voies de 0m.60 pour le transport des troupes et la pacification du Maroc : il ne s’agissait là que d’un réseau stratégique et de voies légères, système Decauville, construites par le génie militaire.

Ce réseau commencé dès 1911, se développa avec une remarquable rapidité ; en dix ans il atteignit un parcours total d’environ 1300 kilomètres.

Il joignait d’abord, en 1905, Casablanca et Rabat à Meknès et Fès, d’une part, Oujda à Taza, d’autre part ; la liaison Fès Taza, retardée à la fois par des raisons de sécurité et des difficultés techniques, ne fut réalisée que le 31 juillet 1921.

De ce grand central marocain partirent des voies secondaires et celle de Kénitra Ouezzan fut réalisée en 1922.

La guerre de 1914 annulant les engagements pris envers l’Allemagne, ces voies stratégiques, dès 1916, purent servirent en même temps au trafic commercial. Mais, leur rendement était forcément limité.

Aussi, dès après la guerre, on s’appliqua résolument à la construction de voies normales (1m.44).

Ce réseau comporta, entre autres, un ligne côtière Casablanca Rabat Kénitra longue de 145 km qui en 1931 était déjà électrifiée. Une voie transversale fut aussi construite entre Kénitra et Petitjean longue de 85 km.

La construction et l’exploitation de ces lignes ont été réglées par une convention approuvée par le Parlement Français en 1920 ; elles ont été confiées à un consortium qui comprenait la Compagnie générale du Maroc, la Compagnie Paris-Lyon-Méditérannée, la Compagnie d’Orléans et la Compagnie Marocaine.

Dès 1932, commencèrent les travaux de construction d'une vaste base aérienne, établie sur la rive gauche du Sebou à mi-distance entre les coudes de l'Abattoir et des Ouled-Bergel. Des lignes d'envol doivent être aménagées sur le terrain d’atterrissage qu'utilise déjà l'aviation de tourisme.

Aujourd'hui, Kénitra dispose d'une importante base militaire qui, jusqu'en 1963 était une base aéronavale Américaine.

(1) Kénitra ou Knitra "petit pont" tire son nom d'un ponceau portugais construit sur l'oued Fouarat en amont de la Kasbah. Ce ponceau fut détruit en 1928.

(2) En août 1957, le Sultan Sidi Mohammed Ben-Youssef se fait proclamer roi sous le nom de Mohammed V. Il était le père du roi Hassan II et le Grand-père du roi Mohamed VI.

(3) Orthographe officielle d'après l'arrêté viziriel du 17 mai 1933.

Il y a actuellement 23 visiteurs connectés sur carphaz.com
Page visitée avec : CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)