Nous contacter
 

Fort La Latte ( Château de la Roche Goyon)

La date de construction du Fort la Latte est probablement antérieure à 1364 et fut entreprise, par la famille Goyon, à l'endroit, près le cap Fréhel, où, selon la légende, existait déjà en 937 un fort destiné à repousser les attaques des Normands.

En 1379, Du Guesclin, envoya, à la Roche Goyon, un détachement. Le château subit une attaque des anglais en 1490 qui se soldera par un échec de l'ennemi.

Durant la période de la Ligue, le duc de Mercoeur fera assiéger le fort la Latte en 1597 et le détruira partiellement à l'exception du donjon qui résista.

Un siècle plus tard, entre 1690 et 1715, Siméon de Garengeau, transforma, avec l'accord des Matignon, alors propriétaires des lieux et aux frais du roi de France, le fort relié à la terre ferme par deux ponts-levis et situé à près de 60 mètres au dessus de la mer.

Pour le fort la Latte qui à cette époque était dirigé par le capitaine de régiment d'Hoquincourt qui était blessé avec une jambe cassée, Vauban décidait qu’il devait y avoir dans ce fort une vingtaine de maîtres canonniers, tous gens de mer, car les affûts étaient tous marins. C’est canonniers devaient être placés sous le commandement d'un capitaine bombardier auquel on adjoindra huit bombardiers.

Ainsi, en 1697, le fort la Latte, avait comme armement 2 canons de 36 livres, 1 canon de 24 livres, 4 canons de 18 livres et 1 canon de 16 livres. Il était dirigé par 1 officier qui dirigeait 34 canonniers de milice.

Lors de la Révolution Française, le château servit de vigie, on y montait la garde, on y construisit le four à rougir les boulets et on emprisonna même quelques suspects contre révolutionnaires.

En 1815, durant la guerre des Cent-Jours, de jeunes royalistes malouins tentèrent en vain d'attaquer le fort la Latte.

Il y a actuellement 82 visiteurs connectés sur carphaz.com
Page visitée avec : CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)