Nous contacter  
  
  •  

  • Evénements de l'histoire des courses de chevaux en France

  • 1
    Les premières courses de chevaux au Trot
    Vincennes en 1888

    Les premières courses de chevaux au trot ont eu lieu en 1807 à Saint-Brieuc, à Strasbourg et Aurillac en 1820 puis à Nancy en 1828.

    Elles étaient encore dans les limbes, d'où quelques hommes faisaient de vains efforts pour les en extraire.

    Monsieur Ephrem Houël, un des inspecteurs de l'administration des Haras se démenait pour organiser quelques réunions de trotting et après avoir intéressé à son idée Monsieur Dittmer, un autre inspecteur des Haras, fut appelé par le Ministre Vitet devant une commission où, il ne reçu que des haussements d'épaules.

    Enfin, après des années d'efforts la solution vint de la part d'un riche négociant vinicole qui offrait à M. Houël un hippodrome et des prix de courses afin d'organiser à Cherbourg, qui était une ville de guerre, un spectacle qui permettrait d'attirer les étrangers et principalement ceux de Grande-Bretagne avec lesquels le négociant faisait du commerce.

    Ces courses de Cherbourg furent inaugurées en 1836 sur la plage qui s'étendait devant les canons et les forts de la ville. En 1837 le trotting s'organisa à Caen, en 1838 à Saint-Lô et en 1843 à Rouen.

    2
    Création de la Société d' Ecouragement pour l' amélioration des races de Chevaux en France
    Lord Henry Seymour

    Le 11 novembre 1833 à quinze heures, dans les salons du Tir aux pigeons de Tivoli, 47, rue Blanche, appartenant à un anglais, Thomas Bryon, est fondée en vue de l'amélioration de l'élevage en France la Société d' Encouragement pour l' amélioration des races de chevaux en France.

    Son premier Président est Lord Seymour assisté de deux membres honoraires Son Altesse Royale Monseigneur le Duc d'Orléans et Son Altesse Royale Monseigneur le Duc de Nemours.

    3
    Le duel du Duc de Gramont-Caderousse

    Le Vicomte Artus Talon , à, le 25 octobre 1862, été le temoin du Duc de Gramont-Caderousse lors de son duel, à l' épée avec le rédacteur des sports du quotidien "La Presse" qui avait écrit un article dans lequel il avait prit le parti d' un gentlemen dont la qualité était, par certains, contesté.

    M. Dillon rédacteur, succomba à ce duel où il reçu, par le Duc de Caderousse, un coup d'épée en son côté droit.

    0102030405060708091011121314151617181920212223242526
  • 0 commentaire sans illustration !
  • Références 1 à 3 sur 76 commentaires
  • Il y a actuellement 6 visiteurs connectés sur carphaz.com
    Page visitée avec : CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)