Nous contacter  
  
  •  

  • Evénements de l'histoire des courses de chevaux en France

  • 46
    Auriban le terrible

    L'année 1952 sera celle d'un phénomène.

    Celui-ci se nomme Auriban et est un cheval fougueux et imprévisible qui appartient à Marcel Boussac.

    Dans le prix Greffulhe, après avoir perdu plusieurs longueurs au départ, il ne peut rejoindre Silnet.

    Dans le prix Hocquart, il prend un très mauvais départ puis, durant la course il est tellement décontracté qu'il laisse "Worden" s'échapper pour soudainement se réveiller et finir en trombe en parvenant à dépasser son rival.

    Dans le Jockey Club, au moment du départ il fait demi-tour et pert ainsi plusieurs longueurs, il remonte le peloton et prend sa revanche sur Silnet.

    Dans le Grand Prix de Paris il fait des cabrioles et dérobe dans le dernier tournant laissant ainsi échapper la victoire qui revient à Orféo.

    47
    Maurice Hennessy et la restructuration des Sociétés de Courses

    En 1953, lors d'une séance du comité de la société d'Encouragement, Maurice Hennessy, en tant que membre de celle-ci, posait la question de savoir si une étude sur l'éventaulité d'une fusion des sociétés de courses ne serait pas une solution pour réduire certains frais généraux.

    Le Comte Niel alors Président de la Fédération Nationale des Sociétés de Courses précisa à Mr Hennessy que sa proposition ressemblait à une nationalisation.

    La fusion aura lieu quarante années plus tard par la création de l'U.P.G (Union pour le Galop) qui se transformera en mai 1995 en un G.I.E (Groupement d'Intérêt Economique) dénommé France Galop.

    48
    Inauguration du premier Tiercé
    André Carrus (l' inventeur du Tiercé)

    Le 22 janvier 1954, sur l'hippodrome d'Enghien, le prix Uranie sert de support pour le premier Pari Tiercé.

    Cette course de trot attelé est remportée par Echo qui devance Captivation H et Evora (13.15.17).

    La recette enregistrée pour le Pari-Tiercé fut de 2.830.000 anciens Francs.

    Le 21 février suivant, sur l'hippodrome d'Auteuil, c'était au tour des sauteurs d'inaugurer le Tiercé suivit, le 4 avril sur l'hippodrome de Longchamp, par les galopeurs.

    Le 31 mars 1974, après 20 années de fonctionnement, la recette du Pari-Tiercé atteignait le chiffre record de 90.555.330 nouveaux Francs.

    Cette même année, une revue hippique voit le jour. Son nom est courses et élevage. Cette revue sera pendant près de vingt années, en partie rédigée par Pierre Bruneteau, Guy Thibault, N.E Marot et J. Morenat. Ces deux derniers rédacteurs sont en réalité un seul et même homme, Jean Romanet.

    0102030405060708091011121314151617181920212223242526
  • 2 commentaires sans illustration !
  • Références 46 à 48 sur 76 commentaires
  • Il y a actuellement 2 visiteurs connectés sur carphaz.com
    Page visitée avec : CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)