Nous contacter
 

Les Personnalités de Saint-Malo

Pierre Porcon de la Barbinais

Pierre de Porcon de La Barbinais, né de Jean de Porcon sieur de la Barbinais et de (Roberde) Roberte Lesaulnier (Le Saunier) le 31 Octobre 1639 est le cousin issu de germain de Luc Trouin père de Duguay-Trouin.

Il fut chargé, en 1665, par des négociants de Saint-Malo, du commandement d'une frégate de 36 canons, pour aller protéger les bâtiments de commerce Français contre les Algériens, en attendant que louis XIV put envoyer une flotte attaquer les barbaresques d’Alger.

Devant les forces supérieures du Dey d'Alger, Pierre Porcon de La Barbinais, dut se rendre et fut fait prisonnier. Le Dey, préoccupé par les préparatifs de guerre que faisait Louis XIV à son encontre, fit venir Porcon de La Barbinais et lui donna pour mission de se rendre à Paris afin de porter au Roi de France des propositions de paix.

De plus, le Dey exigea de Porcon de La Barbinais qu'il revienne lui porter la réponse et que la vie des prisonniers Français, qu'il tenait dans ses chaînes, dépendrait de sa conduite.

Louis XIV n'accepta pas les propositions exorbitantes du Dey d'Alger et Porcon de La Barbinais, fidèle à sa parole, retourna, à Alger, rendre compte du refus de son souverain.

Le Dey, irrité et en colère, commanda à ses sujets de se saisir de Porcon de La Barbinais et le fît, en sa présence, décapité sur le champ.

Le 16 novembre 1809, lors d'une délibération du Conseil Municipal de Saint-Malo présidé par le maire, Augustin Thomas des Essarts, il fut décidé la suppression des appellations qui avaient été données aux rues de Saint-Malo durant la Révolution.

Le nom glorieux de Porcon de la Barbinais fut choisi pour remplacer celui de Marat pour cette rue qui part de la Place du Pilori pour se terminer Place de la Croix du Fief.

Que doit-on croire de cette histoire où se mêle le mythe et la légende. La date de son décès supposé en 1681 pose le problème de savoir en quelle année il fut capturé, celle où il fut envoyé à Paris et enfin que fît-il durant près de 16 ans.

En effet, supposons qu’il appareilla de Saint-Malo en 1665 et qu’il mit quelques mois pour rejoindre Alger il pût donc être fait prisonnier cette même année 1665.

Son départ d’Alger pour Paris pourrait être durant l’année 1666 mais alors quelle fut sa situation à compter de cette date jusqu’en 1681 année de sa soit disant décapitation? Il est invraisemblable que ses démarches envers Louis XIV durèrent 15 ans période pendant laquelle régna, à Alger, El-Hady-Ali de 1665 à 1672 puis remplacé par un certain Mohammed Trick qui régnait encore en 1681.

Ce serait par conséquence ce dernier qui aurait fait décapiter Pierre de Porcon de La Barbinais. Alors légende ou réalité ? Probablement les deux avec des confusions dans les identités de plusieurs Pierre Porcon.

Cet épisode tragique fut immortalisé par un tableau qui représente l'exécution de Porcon de la Barbinais, peint par Georges Louis Poilleux-Saint-Ange. La reproduction de cette œuvre, sur papier photo albuminé d'environ 20,5x36 cm, numérotée 1893, fut réalisée par le photographe G. Michelez puis acquise par la Direction des Beaux-Arts qui l'a fait exposer lors du salon annuel organisé par la Société des artistes français, au Palais des Champs-Elysées à Paris en 1881.

Armes : d'or, à la fasce d'hermines,accompagné de trois fleurs de lys d'azur (sceau de 1392)

Alias : De sinople au sautoir d'argent, cantonné de quatre molettes du même

Rue Porcon de la Barbinais

Il y a actuellement 8 visiteurs connectés sur carphaz.com
Page visitée avec : CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)