Nous contacter  
  

Personnalités Fondatrices des Sociétés de Courses de chevaux en France

Edmond Blanc (Né le 22 février 1856 à Paris et décédé le 20 décembre 1920 à Neuilly-sur-Seine)Casaque orange, toque bleue.

Sportsman inconnu en 1877, il acquiert "Nubienne", lors de la première vente publique de yearlings organisée au haras de L. Delâtre situé à la Celle-Saint-Cloud dont il sera, par la suite, le propriétaire ainsi que du haras de Villebon.

Chevalier de la légion d'honneur en 1887.

Membre de la commission du Stud-Book en 1890.

Le 15 mars 1901 a lieu l'inauguration par la Société du Demi-Sang, de l'hippodrome de Saint-Cloud, dont elle est le locataire, bâtit sur les terrains du domaine de la Fouilleuse appartenant à Edmond Blanc et où il a également fait construire des écuries, afin d'accueillir son important cheptel équin qui est ainsi proche de son haras de Jardy.

Acquéreur, lors de la vente aux enchères publiques du 7 mars 1900, intervenue à la suite du décès du Duc de Westminster en grande-Bretagne, du cheval Flying Fox (Orme et Vampire), vainqueur en 1899 des Deux-Mille Guinées, du Derby et du Saint-Léger, pour la somme record de 37.500 Guinées soit 984.375 Francs-or de l'époque et hors les taxes.

Le 7 juin 1903, Edmond Blanc réalise un autre exploit avec ses chevaux Quo Vadis monté par William Pratt, Caius (G-J. Thomson) et Vinicius (W. Lane) qui se classent, dans cet ordre, aux trois premières places du Grand Prix de Paris à Longchamp, ce qui lui permet de comptabiliser sa sixième victoire dans cette épreuve.

Le 1er mai 1905, il reçoit, dans son château de la Châtaigneraie, situé dans le bois de Saint-Cucufa, le Roi d'Angleterre Edouard VII qui visitera le haras de Jardy propriété du richissime éleveur, avant de se rendre sur l'hippodrome de Saint-Cloud, où l'attendent les Commissaires de la Société du Demi-Sang ainsi que Joseph Ruau, Ministre de l'Agriculture.

Membre du premier Comité Consultatif Permanent des Courses instauré par décret le 16 juillet 1906.

Après son décès le 20 décembre 1920, son épouse fera venir, à Jardy, en 1922, Clarissimus qui fut le grand-père de Donatello II, Brantôme, et Pharis. Ces deux derniers furent, en avril 1945, rapatriés en France, à la suite de la déportation, en 1940, des étalons Français en Allemagne. "Brantôme" appartenant alors au Baron Edouard de Rotschild et "Pharis" à Marcel Boussac qui avait racheté Saint-Cloud et Jardy.

Couleurs non réattribuées

Il y a actuellement 2 visiteurs connectés sur carphaz.com
Page visitée avec : CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)